Quels sont les bienfaits du jardinage sur notre santé?

Les jardins d’ouvrier sont très populaires en Angleterre et il faut être patient pour avoir la chance d’avoir le sien. La prestigieuse Université d’Oxford s’est donc penchée sur la question et a cherché à savoir quels bienfaits les jardiniers amateurs ou expérimentés pouvaient tirer d’une telle activité.!

Le milieu urbain, source d’anxiété et de troubles psychologiques

Plus de 7 Européens sur 10 vivent en milieu urbain. Or, la compilation d’une vingtaine d’études publiées ces dernières années met clairement en évidence que l’éloignement avec la nature et le milieu naturel avait un impact néfaste sur la santé humaine.

Il ressort ainsi de cette compilation des résultats que les citadins présente un risque accru de :

  • 39% de présenter des troubles de l’humeur ;
  • 38% de développer une maladie mentale ;
  • 21% de souffrir d’anxiété.

Par ailleurs, il a été remarqué que les zones urbaines défavorisées présentant moins ou pas d’espace vert induisent un stress plus élevé, une qualité de vie déhgradé et une augmentation de l’incidence de l’obésité.

Le jardinage, activité recommandée pour une bonne santé mentale

Les conditions de l’étude

Pour déterminer si le jardinage avait une quelconque influence sur le bien-être de celles et ceux qui pratiquent cette activité, la très sérieuse Université d’Oxford a décidé de réaliser une étude. Pour cela, elle a composé deux groupes :

  • le premier composé de 133 personnes ne jardinant pas;
  • le second regroupant 136 jardiniers.

Durant une période de 7 jours, ces derniers ont dû fournir bon nombre d’informations comme le nombre de fois où ils s’adonnaient à cette activité par semaine, le type de culture (fleurs, fruitier, potager, etc), le temps consacré au jardinage durant cette période ou encore depuis combien de temps ils pratiquaient cette activité.

Les résultats

Les tests mettent en évidence une amélioration significative de la confiance en soi et de l’humeur de toutes les personnes pratiquant le jardinage. De même, il a été observé moins de dépression, moins de fatigue et une meilleure santé générale du groupe composé des 136 jardiniers.

En outre, cette étude met en avant que ni la durée de cette activité, ni sa répétition, ni même le type de jardinage n’influent sur le bien-être procuré et les bénéfices sur la santé.

Jardiner, source de bien-être, d’apaisement et de confiance en soi

En un mot comme en cent, cette énième étude démontre sans équivoque que le jardinage, quelle que soit sa forme, du rempotage au désherbage en passant par la taille ou le semis, est sources de bien-être.
Alors, que vous disposiez d’un potager urbain, d’une terrasse gourmande, d’un balcon fleuri ou d’un jardin familial, il ne vous reste plus qu’à mettre les mains dans la terre !

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *